LE SANCTUAIRE D'ETTY MACAIRE

LE SANCTUAIRE D'ETTY MACAIRE

Scandales d’amour de Giovanni Méledje : L’autre versant de l’amour

Scandales d’amour de Giobanni Meledje a été publié aux éditions L’Harmattan dans la Collection Ecrire pour l’Afrique. Les 20 histoires que déroule l’auteur sont tirées de la vie de tous les jours, où l’ombre et la lumière se côtoient inlassablement.

Scandales d'amour.jpg

 Le titre du recueil  ne laisse pas de place à la quiétude. La plume de Giovanni tel un filet aux mailles serrées ne laisse rien passer. Les portes de l’amour qu’elle nous ouvre nous font entrevoir un monde qui n’est pas le paradis. Choc et surprises, tels sont les sentiments qui s’emparent d lecteur. La vie et les histoires d’amour qu’elle met sur le chemin des hommes sont le point géométrique des contradictions et de l’absurde.

 

Derrière les sourires, par delà les civilités et les bonnes manières, les hommes sont ce qu’ils sont. Parfois des anges et souvent des démons. Elodie, l’étudiante qui subit depuis des lustres l’avarice de son  géniteur est surprise de découvrir que ce dernier est le financier de sa dépensière de voisine de chambre. Jacques Mouton Rayé, le Blanc de Philomène si gentil sur le net, n’est qu’un dangereux pervers au grand dam de l’Africaine. A côté des histoires où la chute privilégie l’inattendu, Giovanni déploie également des récits s’achevant sur des dilemmes surprenants. Tonio, le militaire et futur beau-frère de Jordanne n’est que l’assassin de son époux. Jordanne doit-elle dire la vérité à sa fille avec tous les risques que cela comprend ? Annick est informée par son mari qu’il a pour maîtresse la Première Dame. Faut-il rompre ou rester ? Violée par son neveu, orphelin qu’elle a recueilli chez elle, Géneviève est enceinte à la grande joie de son mari avec qui elle n’a pas d’enfant. Garder le secret n’est-il pas ce qu’il faut ?

 

Les textes de Giovanni sont comme des pauses en faveur de la méditation. Les questions qu’ils soulèvent nous livrent à des dilemmes difficiles à trancher. Comme pour nous dire que notre vie est un champ d’interrogations permanentes. Rien n’est acquis d’avance. « Scandales d’Amour » nous oblige à appréhender l’amour avec ce qu’il a d’épines et d’amertume. A chaque étape de sa vie l’homme doit faire des choix. Sereinement, sans compromettre sa dignité. « Le rideau est tombée » la nouvelle qui clôt le livre de Giovanni est une mine d’enseignements. Les paroles testamentaires qui coulent des lèvres de la vieille Yôye mourante semblent être la grande morale à tirer de la lecture des histoires narrées dans le livre. « Quel que soit ce que vous serez dans la vie, faites-le avec abnégation. Ne vous laissez jamais envahir par ces envies néfastes de vouloir tout obtenir par des chemins immoraux. Votre ascension doit être le reflet de votre travail » (page 126).

 

« Scandales d’Amour » du point de vue de la forme retient l’attention. Sujet-verbe-complément. Syntaxe déchargée de fioritures encombrantes, libérée de parenthèses et d’appositions. Phrases brèves, simples, compréhensibles. Le style de l’auteur ici est incroyablement cristallin bien que quelques textes pèchent par une mauvaise gestion de la ponctuation et la lourdeur de certaines phrases.  En bref, les récits qu’il nous sert, comme des bouchées d’attiéké, sont brefs, incisifs avec des chutes qui condamnent à être philosophes. L’amour sous la plume de Giovanni est décomplexé et se présente au lecteur sous ses aspects les moins brillants. «  Scandales d’amou »r est un cocktail de leçons de vie où l’amour est présenté sous l’autre versant.

 

Par Macaire Etty

 

 in Le Nouveau Courrier du 09 août 2013



14/08/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 180 autres membres